Réseau » L'Homéopathie au service de la santé

HOMEOPATHIE 

Découverte depuis quelques siècles et érigée en art médicale, l'homéopathie est tantôt décriée comme placébo, tantôt considérée comme dangereuse, tantôt galvaudée...

Pour l'homéopathe aucune maladie n'arrive par hasard. Un choc psychologique ou un conflit intérieur d'ordre métaphysique sont à même d'effondrer nos défenses immunitaires et de déclencher des pathologies en fonction du terrain sensible ou fragilisé de la personne. L'homéopathie est donc une médecine naturelle de terrain. Chaque terrain débouche sur des pathologies qui trouvent leur essence dans l'inadaptation entre notre terrain et notre mode de vie.

L'homéopathie considère, que chaque être humain est susceptible de trouver dans la nature une substance qui correspond à sa problématique profonde.

L'homéopathie est une thérapie individualisée visant à conserver et/ou rétablir l'état de santé de la personne dans sa globalité.

L'homéopathie est reconnue et pratiquée avec succès par des médecins et naturopathes/homéopathes agréés dans plus de 45 pays à travers le monde depuis plus de deux siècles.

Le terme Homéopathie est dérivé du grec homoeion (semblable) et pathos (souffrance).

L'homéopathie repose sur trois principes fondamentaux :

  • La perception du malade en tant qu'entité globale (physique, psychique et spirituelle)
  • La loi des semblables
  • L'application de l'infinitésimal.

La loi des semblables peut être formulée ainsi : Toute substance est capable de dérégler un sujet sain, dérèglement qui se traduit par un ensemble de symptômes. Cette même substance infinitésimale sera alors capable de guérir un malade qui présente ces mêmes symptômes.

L'application de l'infinitésimal dynamisé constitue un avantage de l'homéopathie, car elle est sans toxicité c'est-à-dire sans aucun effet iatrogène. C'est la mémoire de la souche qui transmet l'information permettant le processus de guérison.

Le but de l'homéopathie uniciste est de trouver le remède (similimum) du patient, qui correspond à l'état global de son mal être actuel, en cherchant la cause profonde du dérèglement. Cette loi de similitude avait été exprimée par Hippocrate : la maladie, - écrivait-il - est causée par les semblables et c'est par les semblables que l'on administre au malade, que celui-ci retrouve la santé.

La consultation homéopathique débute par une anamnèse, c'est-à-dire l'histoire du patient. Pour trouver le remède adapté à la personne on tient compte des facteurs héréditaires, de l'acquis, du terrain, de l'état fonctionnel et organique de la personne. La répertorisation des symptômes physiques, psychiques et parfois même d'ordre existentiels ou spirituels, nécessite une écoute attentive et des questionnements pointus.
L'homéopathe s'intéressera également aux modes de réactions, aux aversions, aux désirs, au tempérament, à la façon dont la personne conçoit la vie. Comment vit-elle ses émotions ? ses sentiments ? comment traverse-t-elle les difficultés ? Autant de questions indispensables pour déceler la cause de la maladie et trouver le similimum. Hahnemann s'exprimait ainsi : " Nous ne sommes pas malades parce que nous avons une maladie, que nous avons une maladie parce que nous sommes malades".

Dans l'approche pluraliste, plusieurs remèdes homéopathiques peuvent être administrés, pourvu qu'ils soient compatibles et en synergie. C'est pourquoi, dans certains cas, un traitement de fond peut nécessiter un remède draineur et un remède de soutien.

Consultations individualisées sur rendez-vous

avec Daniel DULAC 022 789 39 00  -  079 247 54 03  voir le site www. homeo-bach.ch

 

 

Début de page